Galerie Photos

Accueil arrow Articles arrow Imâm Al-Rabbanî, Ahmad farouq As-Sirhindî Lettre 30, Vol.1
Imâm Al-Rabbanî, Ahmad farouq As-Sirhindî Lettre 30, Vol.1 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

p1010057.jpg

 
Imâm Al-Rabbanî, Ahmad farouq As-Sirhindî Lettre 30, Vol.1 
Lettre 30, Vol.1

A l’intention de Hajj MuhammdLahori expliquant que la Shari’a  est suffisante pour obtenir les félicitésterrestres et célestes et que la Haqiqah et la Tariqah sont les deux servantesde la Shari’a.

Puisse Allâh –exalté soit-Il !– nous permettre de réaliser l’essence et la réalité de la LoiSacrée Mustafawiyya[1] –et que sur le Salut et la Bénédiction se répandent sur notre vénéré maître Muhammad . Et puisse Allâh ,Le Trés Hautfaire miséricorde à celui qui répond« Amine ! » à cette invocation! 

_______________


Sache que la LoiSacrée recèle trois dimensions – ‘Ilm, ‘Amal et Ikhlâs[2]– sans la réalisation desquelles il est impossible de réaliser la Loi Sacrée,ni d’atteindre la station qui lui est coextensive : l’agrément d’Allâh ,LeTrès- Haut(al-ridâh), un « maqâm » surpassant toutes les félicitésterrestres et célestes confondues [attendu que l’agrément d’Allâh est lesuprême bien]. La Loi Sacrée  garantit l’obtention de toutes les félicitésterrestres et célestes. Il est donc parfaitement vain de les chercher où que cesoit en dehors de cette dernière.

La Tarîqahet la Haqîqah dont parlent les Soufis sont les deux servantes de la LoiSacrée et s’y subordonnent l’une et l’autre pour devenir des instruments àl’aide desquels les Soufis perfectionnent l’ikhlâs authentique. Lerecours à ces deux précieuses planches de salut ne saurait avoir d’autre mobileque la réalisation de la Loi Sacrée [rien d’autre n’étant exigé au-delà decette dernière]. Les états (ahwâl), les expériences extatiques, gnoseset connaissances que le Soufi acquiert lors de son itinéraire spirituel (tariqah)ne sont pas en soi des objectifs et peuvent même constituer autant d’illusionset de phantasmes [dont se nourrissent les enfants du cheminement spirituel].

Il s’agit donc dedéjouer les pièges de l’illusion pour discerner le véritable objectif qui estl’obtention du contentement divin (maqâm al-ridâh), ultime degré de laprogression initiatique du cheminement et de l’attraction spirituels. C’est enparcourant les différentes étapes de la Tarîqah et de la Haqîqah [touten étant conscient que l’objectif à atteindre est le contentement divin] ques’actualise la sincérité authentique (ikhlâs) qui est la clé de voûte dela station du contentement (maqâm al-ridâh).

Il est à noter quebien peu d’aspirants parviennent à réaliser ce type d’ikhlâs et le degréde contentement qui lui est consubstantiel, et ce, quand bien même après avoirfranchi les trois échelons théophaniques (tajalliyat thalitha) etsavouré la vision spirituelle des Gnostiques (mushahad al-arifîn). Laplupart d'entre eux en effet, – réduisant la fin aux moyens – prennent desvessies pour des lanternes et considèrent que les expériences spirituelles sontles véritables finalités du cheminement. Que les théophanies et visionsspirituelles sont les objectifs ultimes de leur quête initiatique. Nul douteque ces gens ont bâti atour d’eux une prison de toutes ces chimères etphantasmes, et que cette prison ne manque pas de leur barrer l’accès auxperfections de la Loi Sacrée!

L’actualisation dela sincérité authentique (ikhlâs), passe, il est vrai, par la gustationdes états extatiques (hâl) et la réalisation des différents types degnoses et d’illuminations. Mais toutes ces expériences ne sont rien de plus quedes viatiques pour cheminer vers le Désiré [autant de pierres pavant la route versl’Objectif Suprême]. C’est uniquement après s’être adonné pendant plus de dixans à la Tarîqah que cette réalité fut dévoilée à l’indigent que je suis[l'imam Rabbanî parlant de lui-même], et cela, grâce à la bénédiction dubien-aimé d’Allâh  ,Le Très- Haut,que la Prière et la Paix soient sur lui et sa famille. L’attestation de la LoiSacrée me devint clairement explicite [pour ce qu’elle est], et bien quen’ayant moi-même jamais été spécialement attaché aux états et aux expériencesextatiques, et que je n’eus [au cours de mon cheminement spirituel] jamais riend’autre en vue que la Loi Sacrée elle-même, il me fallut néanmoins un total dedix ans pour arriver à cette claire compréhension.

 

Dieusoit loué et abondamment magnifié pour cette grâce!



[1]Qui provient d’Al Mustapha, L’Elu :qui est un des noms du prophèteMuhammad

[2]Science, action et sincérité

 
< Précédent   Suivant >