Galerie Photos

Accueil arrow Evénements arrow Maktûbât du Sheikh Ahmed Faruq As-Sirhindî
Maktûbât du Sheikh Ahmed Faruq As-Sirhindî Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 orient4.jpgMaktûbât du Sheikh Ahmed Faruq As-Sirhindî

(extraits)

L’écrit N° 289 adressé à Charaf Eddine Hussein, au sujet du mérite à se souvenir des pauvres (en Allah) malgré l’importance des préoccupations(en ce bas-monde) et de la mise en garde contre la tentation de se laisser tromper par ce  monde ainsi que l’importance de l’invocation du cœur :

 

Louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le maître des messagers ainsi que sur sa noble famille en totalité.

Je viens de recevoir la lettre du sage et assidu disciple l’honorable Sharaf Ed-dine Hussein, une lettre qui m’a rempli de joie et de bonheur, car c’est un grand mérite que de ne pas oublier les pauvres (al-fuqara) qui n’ont aucun viatique en ce bas monde, malgré toutes les préoccupations que l’on peut avoir. Ce souvenir des pauvres atteste de la grande harmonie qui caractérise son auteur et il est la cause du bienfait dont on peut faire bénéficier les autres et dont on peut en tirer soi-même bénéfice ainsi que la preuve la plus évidente du lien spirituel qui nous unit.

Cher enfant, prends garde à la tromperie de ce bas monde chimérique et à ses tentations qui ne sont qu’illusions. En effet, ce bas monde, n’a ni  pivot ni considération(auprès d’Allâh )et il n’est pas un lieu de fixation. Si ce sens n’est pas compris par vous, aujourd’hui . Demain il sera clair sans aucun doute, mais il ne sera plus d’aucune utilité.

« Ouvre tes oreilles, toi qui est sourd et qui ne veut pas écouter mes conseils et les lamentations de mon coeur ! ».

Il importe pour toi que tu sois avide (seulement)de l’invocation du cœur, en étant convaincu qu’il s’agit de la plus grande des faveurs d’Allah (qu’Il soit glorifié) ; il importe pour toi d’accomplir les cinq prières en groupe, sans paresse ni nonchalance, que tu t’acquittes de la zakât de tes biens au profit des pauvres et des nécessiteux, avec une grande énergie du cœur, que tu évites les interdits et les choses douteuses et que tu sois compatissant avec les créatures. C’est là la voie du salut et de la délivrance.

Et reçois de moi le salut.

L’écrit N° 289 adressé à Charaf Eddine Hussein, au sujet du mérite à se souvenir des pauvres (en Allah) malgré l’importance des préoccupations(en ce bas-monde) et de la mise en garde contre la tentation de se laisser tromper par ce  monde ainsi que l’importance de l’invocation du cœur

Traduction: naqshbandi.fr

 

 

 
< Précédent   Suivant >