Galerie Photos

Accueil arrow Articles arrow Océans de miséricorde Livre II en avant premère :LA NÉCESSITÉ D’UN GUIDE
Océans de miséricorde Livre II en avant premère :LA NÉCESSITÉ D’UN GUIDE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

LA NÉCESSITÉ D’UN GUIDE

mawlana-salam.jpg

 


 

Notre GrandCheikh nous dit quelque chose de très important sur le bon comportement à adopter pour être guidés. Chacun doit chercher un guide, car il est le d’atteindre sa destination. Regardez par exemple notre Prophète, que la paix soit sur lui. Toute la création a été faite pour lui et en son honneur. Allah a créé l’univers pour Son Bien-Aimé. Et pourtant même le Prophète a accepté un guide, Jibril (l’Ange Gabriel). Tous les Prophètes ont accepté Jibril comme leur guide. Notre Prophète est élevé au plus haut degré de la Présence Divine, il est le représentant d’Allah parmi les gens, et il accepte de prendre un guide. Cela montre que pour toute personne qui désire atteindre la Présence Divine, un guide est nécessaire. C’est l’élément le plus important pour l’adab, la bonne éducation. Notre Prophète suivait toujours les ordres de Jibril, accomplissait chaque action et prononçait chaque parole selon les ordres d'Allah que lui transmettait Jibril. Cela signifie que personne ne peut atteindre la Présence Divine sans être guidé. Il faut s'en remettre pleinement à son guide, sans quoi on ne peut pas obtenir les bienfaits de ses enseignements. Le guide est celui qui connaît ta destination. Il a les yeux ouverts. Un aveugle ne peut guider autrui, il a au contraire besoin d'être guidé. De nos jours, peu de gens acceptent d'être guidés, les gens sont trop orgueilleux, ils disent : “Je suis intelligent, je sais mieux que lui.” Ils savent peut-être beaucoup de choses de ce monde, mais il y a des enseignements qu'on ne peut pas trouver dans les livres. On ne peut les recevoir que d'un mourshide. Il vous faut un guide ; il n'y a que l'orgueil qui vous retient. On ne peut atteindre la Présence Divine sans un véritable guide. Il est bon pour un humble mouride de consulter son mourshide dans chacune de ses décisions, mais il est surtout nécessaire de le faire dans les trois domaines suivants : le mariage, le divorce, et les longs voyages. La consultation du Cheikh est également nécessaire avant d’accomplir le pélerinage. Si l’on ne le consulte pas, on s’expose à des risques. Il peut arriver que le Cheikh apparaisse en rêve à ses mourides pour leur donner ses ordres, et il est interdit aux djinns et aux diables d’apparaître sous la forme d’un Prophète ou d’un Cheikh dans un rêve. Quiconque demande à avancer dans la Voie d’Allah doit demander un guide. C’est le chemin le plus court et le plus rapide. Sayyidina Ali a demandé au Prophète : “quel est la manière la plus facile de rejoindre notre Seigneur ?” Et Il lui a répondu : “Oh ‘Ali, cherche un Ami d’Allah et deviens son ombre. Car une ombre ne se sépare jamais de celui qu’elle suit. C’est comme cela que tu pourras atteindre facilement et rapidement la Présence du Seigneur.” Le commencement de la Voie, c’est de se lier à un guide.

 

Notre GrandCheikh dit qu’Iblis est celui qui a le plus de savoir religieux, celui qui connaît le mieux le contenu de la Torah, des Psaumes, des Évangiles et du Qur’an. Mais il ne peut pas atteindre la connaissance Divine. Il ne connaîtra jamais les secrets de ces livres. S’il les connaissait, il ne poursuivrait pas les gens pour les attirer vers lui. Qu’est-ce qui peut empêcher quelqu’un d’accéder à ces secrets ? C’est le fait d’être fier de son savoir ou de son adoration. Lorsqu’on est fier, on s’éloigne des secrets de la révélation. Iblis n’accepterait jamais d’être guidé. Allah voulait qu’Adam soit son guide, mais il a rejeté Adam et son savoir. Voilà où l’a mené son orgueil, voilà la raison pour laquelle il a été exclu de la Présence Divine. Notre Prophète dit : “La sagesse est la propriété du mou’mine, du croyant. Partout où il la trouve, il peut la prendre.” Il n’y a pas de nationalisme dans la religion. Nous sommes tous les mêmes face à notre Seigneur. Si vous trouvez une Hikma, une sagesse, auprès de quelqu’un, qui que ce soit, vous devez la prendre.


 
< Précédent   Suivant >