Galerie Photos

Accueil arrow Les Discours arrow L
L Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

L’ADAB vous mène à l’océan de Mevlana Sheikh Nazim,  l’océan du Prophète Sayyidina Muhammad,
Et aux Océans d’Allah Subhanaa Taala !

Shaykh Muhammad Hisham Kabbani
Nairobi, Kenya

8 March 2010    

 


As Salaam Alaykum Wa Rahmatullah Wa Barakatuhou

Duas

Salawats…

 

 

 

Bienvenue à tous… Ne croyez pas que vous pouvez vous dissimuler en venant par derrière, mais entrez par la porte principale…  Beaucoup de gens pensent qu’ils valent quelque chose s’ils viennent par la porte principale et non par la porte arrière. Ce que je veux vous dire « Ne clamez pas haut et fort quelque chose qui ne vous appartient pas ! »… Autrement, vous vous réclamez simplement d’une illusion et non pas de la Réalité…  C’est comme de croire qu’une décision vous revient, alors que non…

La porte d’entrée, il n’est pas facile de passer par elle. La porte d’entrée symbolise une forteresse, pleine de verrous !

Les Awliyyas ont nombre de verrous pour  ceux qui viennent à eux : ces derniers doivent y arriver par le comportement, le respect et la discipline : la Tariqat repose sur la Discipline c'est-à-dire l’ADAB. Ne venez pas avec votre savoir : laissez tout et entrer avec un cœur vide ! Si votre verre est plein, pouvez vous y ajouter de l’eau ? Non, mais s’il est vide alors vous pouvez le remplir !

 

Vous devez venir à la source, car elle possède un pouvoir énorme. Personne ne peut approcher le Sultan mais ceux qui se tiennent à Sa Porte, vous pouvez être près d’eux pour qu’ils vous aident à entrer. Les Awliyyas sont les rois sur cette terre : vous allez à eux pour apprendre quelque chose ?

Alors frappez à leur porte et demandez leur la permission d’entrée ! Et surtout laissez la porte d’entrée ouverte pour ceux après vous qui entreront, comme les femmes : accordez-leur un espace.

Celui qui vient doit délaisser tout ce qu’il sait et demandez la permission d’entrée et celle-ci repose uniquement sur la permission de Sayyidina Muhammad ! Salawats !

Vous recherchez le droit d’entrée par les Awliyas d’Allah : la plus grande discipline n’est pas le dhikr que vous pouvez faire chez vous par ailleurs... Ce que nous faisons, ce n’est pas le Naqshbandi Dhikr : c’est uniquement pour partager le Bien le plus grand avec les autres turuqs…

 

Nous ne le faisons pas en silence [comme ce doit être le cas] mais à voix haute. Le Khatmul Kwajagan existe en deux aspects: il y a le petit et le grand. Ce que nous faisons avant d’arriver à « La ilalla ha ila La », c’est le petit Khatm… [toute la première partie du wird]. Ce qui arrive après cette première partie, vise à vous mettre dans le Tajali : La Manifestation comprises dans toutes les tarikas ! Le grand Khatmul Kwajagan est réalisé sur la base de108 pierres : car au temps de Mevlana Sheikh Nazim, il a fallu changer le grand par le petit pour faciliter aux convertis qui entraient dans la Voie.

Le grand Khatmul Kwajagan est celui qui est fait avec ces 108 pierres et il repose sur un système très précis…

 

L’Adab est de rechercher la permission d’entrée. Et quand vous vous voyez comme n’étant rien, alors la Porte s’ouvre, autrement si vous croyez savoir quelque chose les Awliyyas vous délaissent. Il n’est donc pas si facile de s’adresser aux gens : c’est une des plus grandes difficultés au sein de la Tariqat.

 

L’Irshad n’est pas donné à tout le monde : l’Irshad est l’aptitude à la guidance d’autrui. Vous pouvez parler aux gens et leur donner des conseils, mais ils peuvent l’accepter ou non : c’est ce qu’on appelle Nassihat… Et cela vous pouvez en donner. Les Savants donnent des leçons à des milliers d’étudiants : quelques uns vont accepter, mais les autres non.


La Tariqat a un Irshad dont le but est de guider et de porter les difficultés des autres pour les déverser dans l’Océan, le but est de les aider à quitter la présence physique et leurs péchés autrement c’est sans importance. Et cet Océan va tout purifier… Si vous devez faire vos ablutions, sans eau que faîtes-vous ? Vous sautez dans la rivière ou l’océan… car toutes les rivières vont à l’océan et elles se diluent et disparaissent en lui !

 

Vous devez vous purifier de vous-même : sautez dans la rivière si vous voulez être lavé. Les Awliyyas sont des océans : vous allez en eux et tous vos problèmes disparaissent. Si le Saint est trop loin, alors sautez dans les rivières : les représentants de Sheikh. Ils ont soit de petites ou de grandes rivières, et toutes vous mènent assurément vers l’océan… mais ces rivières et ces ruisseaux ne sont pas tous capables de vous porter, car porter soi-même ainsi que les autres est difficile : certains d’entre eux ont cette capacité, d’autres non…

Ce ruisseau finira par s’assécher, mais les rivières ou des ruisseaux qui ont cette capacité, vous mènent à l’océan des Awliyas puis à l’océan de Sayyidina Muhammad.

 

Recherchez l’océan véritable [au mieux] car la rivière n’est qu’un moyen pour vous y mener et cela vous ne devez pas l’oublier.

Nous devons dire « Madad Ya Sayyidi ! Madad Ya Sultan ul Awliya, Ya Sayyidi ! Ya Mevlana Sheikh Mohammad Nazim Al Haqqani » car le Sheikh prend son Madad de Grand-Sheikh Daghestani, qui prend son Madad du Prophète Rassul Allah ! Et tous ces Awliyyas recherchent le Prophète pour prendre de lui.

Nous sommes de faibles serviteurs et le Sheikh doit nous aider pour aboutir à La Destination. Les Awliyas ne se montrent pas forcément à vous… mais ils vous donnent des signes… Il y a alors leur présence qui est manifeste.

Celui qui est malade va là l’hôpital et nous sommes malades et nous devons dire « Ya Sayyidi, nous venons à ton hôpital qui nous mènera en Présence de Sayyidina Muhammad. Nous demandons ton aide ! » Qu’Allah nous apporte Son Soutien !

 

Si nous pensons conformément à Allah, puis aux Awliyyas… Les Awliyyas vous envoient par Sa Grâce ce que vous n’avez jamais espéré d’obtenir et vous emmènent là où vous n’avez jamais osé rêver d’aller : ils rendent l’impossible Possible.


Macha Allah ! Tout le monde vient écouter ici, nous ne venons pas ici pour une autre raison. Sheikh Hamid m’a parlé de certaines photos : il y a eu un feu dans la mosquée récemment et ces photos ont été préservées. Cela m’a rappelé quelque histoire que Mevlana Sheikh Nazim me demande de vous dire.

 

En 1972, Grand-Sheikh nous a dit « Je vais bientôt à un endroit où personne ne peut m’accompagner. » Nous étions jeunes et ne comprenions pas tout… Il nous a dit « Je dois faire ma dernière réclusion, mais avant je dois me faire opérer d’un œil à cause de ma cataracte. » L’ordre du Prophète était « Fais cette opération et reviens à moi. »

Grand-Sheikh a donc été emmené à Beyrouth et nous l’avons accompagné. Nous l’avons emmené dans notre maison et il est resté dans ma chambre. C’était une vaste pièce. Après deux ou trois jours, les médecins ont examiné Grand-Sheikh et se sont aperçus qu’il avait une hernie. A l’hôpital, ils ont donc fait ces deux opérations : hernie et cataracte. J’observais à partir de la salle d’observation. Ils ont retiré la cataracte de Grand-Sheikh et ils allaient la jeter dans leur poubelle, et je leur ai dit « Non, je la prends avec moi. » Je l’ai alors mise dans du coton, puis dans une petite boîte et dans ma poche. Grand-Sheikh a donc subit l’opération et Sheikh Nazim, alors encore à Chypre, est arrivé après qu’on l’a prévenu.


Et dès que Mevlana Sheikh Nazim est entré dans l’hôpital, il a ressentit de la douleur au même endroit que Grand-Sheikh avait sa douleur. Il est entré dans la salle d’opération et a été opéré de l’hernie lui-aussi ! Subhan Allah !


Ceci c’était après que Grand-Sheikh ait été interné 3 jours. Après cela, Grand-Sheikh a ordonné à tous de sortir de sa chambre si ce n’est Sheikh Nazim et personne ne savait pourquoi. Il nous a dit « Sortez tous ! ». Cette chambre heureusement pour nous, avait des fenêtres : nous avons donc pu observer !

 

Grand-Sheikh a mit sa main dans la main de Sheikh Nazim jusque l’avant bras et pendant 30 mn, Sheikh Nazim a tremblé mais pas Grand-Sheikh : Il était en train de lui transmettre les Secrets

Sheikh Nazim s’est rendu dans la maison avec Grand-Sheikh, tous deux dans ma chambre. Chacun était d’un côté de la chambre car Grand-sheikh a refusé, pour ADAB, que Sheikh Nazim mette sa tête du côté de ses pieds comme il le désirait. Chacun était donc d’un coté de la pièce.

Au 15 de Shaban, Sheikh Nazim a présidé le Mewlid de Lailat ul Bara'h et s’est rendu à Chypre… et Grand-Sheikh nous a dit « Je dois me rendre à Damas. » Deux semaines après, Grand-Sheikh est décédé…

 

En 1973 et Sheikh Nazim est venu de Chypre pour enterrer Grand-Sheikh. Et en 1976, Le Liban est entré dans une grande guerre. Et la maison de mon père était sur la rue principale qui allait vers le centre ville ! Les combats se sont ouverts entre Chrétiens et Musulmans dans notre rue. En 1976 j’étais à Damas et j’ai reçu un appel : notre maison était touchée par une roquette. Toute l’enceinte a été détruite et l’enceinte faisait plusieurs centaines de m2 : une très grande maison !

Donc, tout le bâtiment s’est effondré, près de 300 roquettes ont détruit toute la surface, tous les murs et l’intérieur… sauf cette chambre qui est restée absolument intacte. Toute la maison était en feu, toutes les portes et les fenêtres aussi… Et quand le feu est arrivé à cette chambre il s’est arrêté à la porte et n’est pas entré !

Cette chambre est restée debout sur ses 4 colonnes alors que toute l’enceinte était à terre. Rien en cette chambre n’avait bougé d’un iota, tout était resté intact ! Car le Maqam de Grand-Sheikh a préservé cette chambre !


Ces Wahabis qui détruisent les tombes des Awliyyas croient qu’ils détruisent la Aqida des Ahl Sunna Wa Jamma alors qu’elle est près du Trône d’Allah et ne sera jamais à terre car les Awliyyas ont quitté leur tombe il y a bien longtemps.

 

La montagne qui surplombe Damas… Grand-Sheikh disait souvent d’elle « C’est la montagne des Prophètes et des Awliyyas. » Tous les Awliyyas au sein de l’Humanité sont dans cette place et tous les lundis, jeudis et vendredis il y a une assemblée des Awliyas en présence du Prophète ! Ne vous inquiétez pas qu’ils déplacent les tombes : elles sont totalement vides, les Awliyyas ont été élevés !

Allah dit « En Vérité, Mes Rapprochés ne craignent rien car Je les protège en Dunya et Akhira ! » Ils ne peuvent donc toucher quoi que ce soit qui appartient aux Awliyyas !

 

Le pouvoir d’un Saint est bien plus grand dans sa tombe que de son vivant en Dunya ! Ces gens ne peuvent rien faire… et tous ceux qui détruisent le Maqam d’un Awliyya ou qui posent seulement un doigt en vue de lui nuire, leur nuque un jour seront tranchées !

 

Donc, ce feu n’a pas touché cette pièce à cause du degré de sainteté du Awliyya… Ces gens sont  protégés par Allah, alors qui peut quoi que ce soit contre eux ? Rien ni personne ! Allah dit « Mes Saints sont sous Mon Ombre, personne ne les connaît si ce n’est Moi » Sayyidina Musa en a rencontré un… Et combien sont-ils ?.... Nombreux !

Et nous ne disons pas que les autres turuqs ne possèdent pas de Saints : il y a  124 000 saints, 7007 Naqshbandis ! Les Naqshbansis doivent respecter toutes les turuqs.

Récemment, en Côte d’Ivoire, de grands imams voulaient prendre Baya avec moi et j’étais inquiets car ils sont Tijani ou Qadri. J’ai alors demandé à Mevlana Sheikh Nazim qui m’a dit « O Fils, je t’ai dis plusieurs fois et tu me l’as demandé plusieurs fois : la Tariqat Naqshbandi porte les 40 turuqs ! Donne leur Baya et laisse les suivre leur voie… Et à la Fin, la Tariqat Naqshbandi sera le meilleur [qui leur sera donné] car elle porte toutes ces Voies. »

L’Imam Busayri a dit « Toutes les Voies prennent [leur légitimité] du Prophète ! » Et si vous prenez de plusieurs ruisseaux, cela devient une grande rivière… Et si vous prenez de celle qui porte les 40 turuqs, votre victoire est certaine !

 

La seule chose c’est l’ADAB.

 

Une fois, il y eu une histoire d’un Sheikh Qadri, disciple direct de Sayyidina Abdul Qadir Jilani…

[aparté] Dans la Naqshbandi, il y a 299 Khalifa donnés par Sheikh Ul Baghdadi : ils ont tous autorité mais certains ont une goutte… d’autres ont des rivières ! Grande différence ! Cette goutte n’est pas suffisante pour une seule personne, comment alors peut-elle donner quoi que ce soit à d’autres ! Trouvez la rivière c’est meilleure : elle vous emmène à l’Océan et vous fait avancer plus vite !... Le ruisseau ne peut rien prendre, et une goutte c’est insuffisant…

Ce Sheikh Qadri donc avait un fils qu’il avait envoyé dans une école de Bagdad pour apprendre la Shariah. Le fils est devenu un grand savant, mais pas son père… Par contre, lui était un homme d’une grande piété et très sincère !

 

Être Savant ne fait pas de vous un Sheikh en Tariqat ! Celui qui est sincère peut devenir Sheikh mais pas nécessairement le Savant… Je vous conseil de ne pas suivre ceux qui sont éloquents et qui savent utiliser le beau langage… Sayyidina Muhammad a dit « Je crains pour ma Umma, le savant qui sait comment parler mais est ignorant par la langue et par le cœur ! »

Donc, ce fils était un grand savant comme tant de gens aujourd’hui…

 

Je rencontre parfois des gens une seule fois, et ils me disent « Oh, voici mon fils il est docteur… celui-ci est avocat !... » Et pourquoi faîtes-vous cela ? Dîtes moi plutôt celui-ci prie, si celui-ci jeûne, si celui-ci apprend le Coran… Autrement, quel est le bénéfice ? Ces titres ne concernent pas la Tarika ! Prends tes diplômes et mets les dans la salle de bains pour les admirer tous les jours ! Le titre de Dunya n’est rien, mais le titre de Akhira vous ne pouvez pas le mettre dans une salle de bains mais il est inscrit dans votre cœur !

 

Ce Sheikh Qadri dont le Sheikh était Sayyidina Abdul Qadir Jilani a reçu l’ordre de s’adresser aux gens. Et dans son assemblée, tout le monde était attentif et écoutait dans un silence absolu : dans ce genre d’assemblée, on peut entendre une mouche voler !... Personne ne baille, ou ne parle, ou ne pense à ci ou ça… Ces gens ne s’amusent pas [avec la Discipline]…

 

Puis, un jour Satan est venu voir son fils et lui dit « Tu es stupide ! Ton père n’a rien apprit de Shariah et il parle à des milliers des gens… C’est à toi de prendre sa place ! Si tu leur parles, ils seront bien plus nombreux à t’écouter ! Prends sa place et fais le tomber… ! »… De nos jours, les musulmans sont si fiers d’envoyer leurs enfants apprendre l’Islam ou la Shariah auprès de professeurs non musulmans… Mais que vont-ils apprendre de Shariah ou de l’Islam auprès de professeurs qui ne sont pas musulmans !... Ca n’a pas de sens !

 

Bien…, ce fils disait donc « Ô Allah [mais plus probable qu’il pensait à Satan !] Fasse que je remplace mon père… »

Ce Sheikh était capable de comprendre et de lire les cœurs : il a vu l’ambition de son fils. Il l’a laissé dans ses délires en se disant qu’il finirait par revenir sur la Voie, puis ne voyant rien changer il a fini par se dire « Je dois intervenir » car c’était tout de même son fils.

Il s’occupait des gens, il devait également le faire avec son fils… Ce Sheikh s’est donc rendu malade et le Vendredi il a dit à son fils de faire la Khutbah à sa place…

Le fils s’est donc rendu pour faire la Khutbat, et il a commencé à parler avec sa science et arrogance, avec un ton pour convaincre les gens… Et dès qu’il a commencé à parler… peu à peu les gens ont commencé soit à dormir, soit à parler, soit à penser à autre chose, soit à s’ennuyer, soit à tousser !...

 

Cet homme s’est donc énervé, a quitté la salle et s’est plaint à son père du comportement des gens ! Le père lui dit « O fils, tu n’as pas d’Adab ! Tu dois apprendre l’Adab ! Tu n’as aucun ADAB envers moi, envers mon Sheikh Abdul Qadir Jilani, et envers le Prophète ! »

Cela veut dire que faire la Sohbat aux gens nécessite l’ADAB : lorsque vous parlez ne dîtes pas « je vous parle » mais voyez qui parle à travers vous, car c’est lui qui doit s’assurer que tous doivent obtenir quelque chose de la Sohbat, un bénéfice !

Et le premier qui doit écouter ce qui advient dans la Sohbat est celui qui la donne : il doit d’abord l’entendre, la prendre, l’expérimenter, la comprendre et l’accepter avant de la transmettre aux autres. A ce moment là, les gens vous écouteront !

Voyez-vous toujours en dessous de la semelle de tous : alors les gens vous écouteront, autrement vous perdez votre temps et vous ne bougez même pas d’un cm !

 

 

Ô Musulmans, soyez Humbles : l’Humilité vous mène en Présence du Prophète autrement vous allez stagner et rester à votre niveau !

Qu’Allah nous garde avec Sheikh Nazim et nous rendent de bons écoutants, car si vous n’écoutez pas vous perdez votre foi, vous perdez votre famille, vous vous perdez vous-même !

Allah vous a guidé à un roi, soyez lui en vous et rendez le présent en vous car alors vous réussirez… mais si vous restez bornés, arrogants dans ce que vous vous dites à vous-même : cela n’est pas acceptable.

Ne dîtes pas d’un Bien que vous avez fait ou dit « J’ai fais ci et ça, j’ai dis ci et ça… » Faites un bien sans que personne ne le sache : votre main gauche ne doit pas savoir ce que votre main droite a donné.

Donnez la connaissance et ne dîtes pas que c’est vous qui l’avez donnée… Quand bien même ça viendrait de vous ! Regardez Sheikh Nazim qui dit toujours : « Je ne sais rien. Je ne suis rien. Ce sont eux qui transmettent ! »

 

APPRENEZ L'ADAB!

Qu’Allah nous habille de l’Adab et nous la rend parfaite !

Qu’Allah nous pardonne !

Fatihah

 

 

 

 

 

 



 
< Précédent   Suivant >