Galerie Photos

Accueil arrow Les Discours arrow Ce qui prend v
Ce qui prend v Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Ce qui prend véritablement place au moment de la Bay'a

Mevlana Sheikh Hisham Kabbani

Oakland, CA  

11 Mars 2009


                                                                                           

Les abréviations

S.S.N. (Sayyidina Shah Naqshband)

S.Abu Bakr. (Sayyidina Abu Bakr)

S.Ali (Sayyidina Ali)

ph (phonétique)

Allah S.T. (Allah Subhana Taala)

 

Sayyidina Shah Naqshband a dit qu'il lui a été donné d'avoir dans sa vie le pouvoir d'extraire la connaissance de Al Hikam Al Habaniya (ph)  : les miséricordes divines qu'Allah S.T. lui a donné. (cf Sheikh Hisham renvoi aux discussions relatées entre S.Khidr et S.S.Naqshband. sur sufilive)

 

Ainsi,  S.S.N.  avait répondu à S.Khidr  qui lui avait demandé pour qu'elle raison il s'était rabaissé « Si tu ne le fais pas, tu ne peux être humble. Ne donne aucune excuse à ton ego qui veut toujours être fier. »

 

Et Allah a dit : «Ne vous louangez pas». Car les gens de nos jours aiment se donner de la valeur, et S.Ali a dit à ce sujet : « N'ouvrez pas la bouche » car quand vous le faîtes, alors c'est que vous vous louez (louangez) vous même, vous vous donnez de la valeur dès que vous ouvrez la bouche et dîtes par là que vous connaissez quelque chose. Dès que c'est fait, vous dîtes par là :  «Je sais». Et c'est le problème de l'ego.

Donc, si vous n'ouvrez pas la bouche, vous n'aurez aucun problème. Ainsi, S.S.N. a dit «  Si je ne m'humilie pas, je ne recevrais aucune connaissance, aucun savoir. » Car Allah ne donne pas la connaissance aux gens arrogants. Allah la donne aux gens humbles et c'est pourquoi S.Muhammad est le plus grand parmi les humbles, nul n'est aussi humble que lui et c'est pourquoi Allah l'a autant élevé. Et si vous souhaitez être élevé en Présence Divine, alors soyez humble et humiliez vous. 

 

Vous devez connaître votre voix, votre parole. Il ne s'agit pas de nous dire entre nous ce que nous n'aimons pas entendre, mais c'est bien Allah qui dit : « Baissez votre voix ». Restez silencieux, ne parlez pas et mettez un zip sur votre bouche. Allah a dit : «Préservez votre voix dans le silence, et parlez doucement» Ce qui veut dire : «Ne venez pas comme ça, d'un coup, à crier comme si vous étiez prêt à vous battre!». Les gens dès qu'on commence à leur parler, s'énervent et se mettent à vouloir crier dessus. Tout le monde est concerné, tous ! Ne dîtes pas que vous ne l'êtes pas ou que vous ne le faîtes pas. Tout le monde le fait ! Allah dans le Saint Coran a dit : «Baissez votre voix et gardez la basse». La voix la plus abjecte est celle des ânes! Le Saint Coran le dit, Allah le dit. Cela veut dire : soyez calme.

 

Lorsque S.Abu Bakr a entendu le Prophète dire (rapporté dans un hadith) : «Si vous préservez deux choses pour mon honneur, je vous garantis le Paradis : ce qui se trouve entre vos commissures, et entre vos jambes », il a mit un objet dans sa bouche et s'est tu 7 années durant.  C'est pourquoi les Sahabas n'ont jamais entendu S.Abu Bakr rapporté aucun hadith, car il était silencieux.

 

Et vous, le pouvez vous?. Impossible. Allah dit  nous met en garde, nous les gens normaux, ceux qui ne se sont pas encore purifiés et ne se sont pas encore assez humiliés. S.S.Naqshband a dit à S.Khidr : « J'essaie de me rabaisser au niveau le plus bas ; plus bas que celui de mon mouride le plus faible afin d'atteindre les miséricordes divines». Pouvez vous accepter que les gens soient au dessus de vous ?  Non, vous ne pouvez pas !

 

Ceci veut dire : ne donnez pas de valeur à votre ego, ne lui apprenez pas à dire «Je sais ». car dès que vous parlez, vous exprimez votre arrogance. C'est pourquoi vous voyez des gens parfois très silencieux, comme les Awliyya : ils aiment à rester silencieux. S.Ali  a dit : « la première chose que vous devez préserver, c'est votre langue!». Soyez silencieux! Allah a dit dans le Saint Coran : «Baissez la voix!» ce qui veut dire «Ne parlez pas» car vous devez savoir : plus vous parlez, et plus votre voix va être plus dégoutante encore que celle des ânes. 

 

Et nous ne faisons pas attention à cela, nous n'y pensons pas... Allah décrit quelqu'un d'arrogant : cette personne a une voix encore plus abjecte auprès d'Allah que la voix des ânes! Quand vous parlez, une odeur sort : cela dépend de ce que vous dîtes et les Anges viennent récolter cette odeur pour l'emmener soit au Paradis, soit en Enfer ! Quand vous priez, que vous récitez le Coran : les Anges récoltent ce souffle et l'emmènent au Paradis pour votre rétribution future. Et si vous dîtes des choses mauvaises, ils l'emmènent dans l'Enfer afin qu'il soit purifié.

Voulez vous ressemblez à des ânes? Être des ânes? Non! Mais si vous n'expérimentez pas la bêtise... être un âne, vous ne pouvez savoir ce que c'est que d'être encore plus bas qu'un âne et ce n'est qu'une fois expérimentée que vous pouvez dire à votre ego : tu es un âne! Ceci vaut pour moi inclus, et tout le monde. Nous devons observer nos Égos et les humilier pour les éduquer.

 

Grand-Sheikh a dit : «Si Allah libère la senteur d'un caractère sauvage, égotique, dégoutant et arrogant lorsqu'il est enseveli dans la tombe, le monde entier s'anéantirait ».  Qu'en dîtes vous, s'il vous arrivait de sentir cette odeur nauséabonde annonciatrice de châtiments...?. C'est pourquoi nous devons être soucieux de cela... et dire «Allah pardonne nous, nous sommes faibles et ne pouvons contrôler notre faiblesse. Sauve nous de cette odeur mauvaise et des châtiments de la tombe». J'ignore quoi ajouter de plus, nous sommes faibles...

 

S.S.Naqshband disait : «Aussi bas que je m'humilie, j'expérimente cette réalité qui est de faire de moi même un dépotoir pour mes élèves» ainsi que Allah a révélé à Abu Yazid al Bistami : « Ya, Abu Yazid si tu veux entrer dans ma Divine Présence, tu dois être un tas d'ordures pour mes Serviteurs!». Lorsque vous êtes un dépotoir, les gens déversent sur vous leurs pêchés, leurs maladies matérielles et spirituelles... et vous devez les porter !

 

Ainsi, S.S.N. disait-il « J'essaie d'être au plus bas niveau possible pour être un dépotoir pour tous mes étudiants et supporter leurs pêchés. Et je porte les miséricordes divines qui m'ont été accordées afin de les en habiller. Car je ne peux pas les habiller s'ils portent encore ces mauvais comportements, ces pêchés et ces esprits sauvages. Ils doivent les déverser quelque part : et c'est pourquoi je suis un dépotoir, autrement ils ne pourront jamais se purifier.

 

Je les libère de leurs vêtements sales que je porte sur moi, et leur fait porter mes vêtements de miséricorde divine. C'est ainsi que je peux les faire évoluer dans leur niveau».

 

Et S.S.N. a également dit à Khidr : "Tu essais de te cacher de moi?. Je te connais et te vois malgré tes 24 000 voiles. Et même si tu portais un million de voiles, je te verrais encore car je te connais. Mais tu ne t'es pas humilié devant Sayyidina Musa". Il lui a dit « Tu ne seras pas capable de faire preuve de patience à mon égard».

Il t'a testé, il s'est voilé, il s'est couvert lui même : bien sûr qu'il savait! Il est kalim Ullah (ph), il faut comprendre quand on lit les versets du Coran mais malheureusement, nous sommes tous incapables de comprendre les sens véritables et nous les dépassons sans comprendre. Khidr a demandé alors : «Comment peut tu Ya S.S.Naqshband continuer sans cesse d'avoir toutes ces connaissances ? Sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt des connaissances nouvelle ?».

 

Il a dit «Ya Khidr, tout le monde hérite de son père ou de sa mère». Il hérite de son père : il connaît son père, autrement s'il l'ignore ou que son père décède avant qu'il soit capable de le connaître – comme des personnes dont les pères meurent alors qu'ils ne sont qu'un fœtus... et même enfant (1 an, 2ans, 3 ans) ils ne peuvent s'en rappeler – alors comment peut-il hériter dans ce cas?... Vous ignorez dans ce cas de qui vous allez hériter... de votre père, ou de votre beau-père…? Ce sang que vous portez ne vient que d'un seul père et ne peut être de celui de votre beau père qui ne peut être complètement considéré. Il sera nécessairement du père biologique : le véritable père... Nous devons connaître notre père. Qui est mon père ?

 

C'est pourquoi au début des sohbats, nous disons qu'il faut connaître votre relation à travers la lignée du Prophète Muhammad, qu'elle soit spirituelle ou physique, ou bien encore les deux ensembles. Si vous l'ignorez, alors vous êtes orphelin, ou bien de père inconnu s'il est mort durant votre enfance...

 

S.S.N. a dit « je connais mon père. Ma lignée paternelle va de S.Muhammad, à travers celles de S. Abu Bakr et S. Ali qui se rejoignent en...(énumération de Sh.Hisham) Je connais mon père, et je prends de lui et ait hérité de sa connaissance car je le connais. (Commentaires sur les lignées de S.S.Naqshband)... Et à chaque instant, S.Abu Bakr reçoit du Prophète Muhammad – jusqu'au Jour du Jugement – 20 000 connaissances dans son cœur». Nous ignorons ce que veut dire « chaque instant », seul Allah le sait.... «Et à chaque instant, Sayyidina Abu Bakr m'envoie ces 20 000 connaissances... et S.Ali reçoit aussi 20 000 connaissances qu'il m'adressent. Je suis l'héritier de la connaissance prophétique que le prophète adresse à Abu Bakr et à Ali à travers l'Ordre Naqshbandi. »

 

Je  préserve 13 000 connaissances de chacune de ces lignées , et j'habille mes mourides des 7 000 connaissances de chacune des lignées... et ce jusqu'au Jour du Jugement et à chaque instant.

Et au Jour du Jugement, ils se présenteront par rangées : ceux qui ont reçu les 7000 connaissances par seconde, puis ceux qui les ont reçu par minute, puis ceux qui les ont reçu par heure, puis ceux qui les ont reçu par jour, par an etc. jusqu'au Jour du Jugement car même dans leurs tombes, ils continueront d'être habillés de ces connaissances divines.

 

Je donne à mes disciples et étudiants toutes ces connaissances et je libère dans leurs cœurs les protections divines qui vont écraser les traces des 4 ennemis (nafs(ego), dunya, hawa (passions), sheytan). Ces 7000 connaissances habillent les étudiants et détruisent ces 4 ennemis. Et à ce moment, Allah par Sa protection divine les anéantit au point qu'il ne reste même plus de leurs traces dans les cœurs. Ils seront comme de nouveaux nés : c'est ainsi que j'ai été élevé. Et Ya Khidr, le 24 de Muharram est la nuit de ma naissance où je vais obtenir un cadeau : et à chaque fois je le donne à mes étudiants et mourides. Car j'ai reçu un cadeau du prophète, à travers Abu Bakr et Ali, et ce cadeau qu'ils m'ont donné je vais faire dua et tu vas dire « Ameen ».

Et pourquoi S.S.Naqshband a t il demandé à Khidr de dire Ameen ? Car lorsqu'il dit « ameen » la dua est acceptée. C'est pourquoi le prophète disait ameen aux prières des Sahabas : elles sont toutes dès lors acceptées. Pas comme nous....

 

 

S.S.Naqshband a voulu demander une dua spécifique et il a fait une dua qui s'est étendue depuis Icha jusqu'au Fajr : il a été autorisé d'ouvrir d'entre les secrets des duas du Prophète Muhammad... et Khidr a alors dit «Ameen». Entre Icha et Fajr... Une dua qui a duré près de 10h ou un peu moins... Il a dit : «J'ai fais duas et Khidr a récité ya sin...  Le Prophète était si content de cette dua»...

 

… Et quand on prend en ces temps là baya d'un Sheikh qui la donne - ce n'est pas comme maintenant comme fait Sh.Nazim qui donne la baya, laquelle peut être prise de partout, et même d'internet, tout le monde peut dire désormais «je te donne baya» pour une, dix ou vingt personnes. Je suis un représentant , un député, un khalifa du Sheikh : et ainsi il donne baya... Quelle est la signification…?

 

Ce qui est bénéfique, c'est qu'ils connectent les gens avec Mawlana Sheikh, mais malheureusement, beaucoup d'entre eux ne se connectent qu'à eux même! Ils n'ont pas assez de pouvoir pour se connecter au Sheikh... Ils peuvent dire qu'ils sont mourides et commencent à s'appeler eux même Sheikh... Et disent que Sheikh Nazim est Grand-Sheikh ce qui est totalement faux !

Ils ne représentent rien !... Il n'y a qu'un seul Sheikh qui est Sheikh Nazim, et un seul Grand-Sheikh qui est Grand Sheikh Daghestani.

 

Quand vous prenez baya, ce qui se passe... : une personne vient et dit je veux prendre baya. Ça devient comme d'aller au marché : «tout le monde dit à l'autre, tu n'as pas pris baya ? Prends baya, prends baya !!!» et ils ne savent même pas ce qu'est la véritable signification de baya de toute façon... Et ils se sentent bénis!

 

La baya est d'être en sorte qu'à l'instant T où vous prenez baya, vous recevez de Sh.Nazim : à cet instant T, Sheikh Nazim va recevoir lui même et être ordonné par le Prophète Muhammad que son mouride est en passe d'atteindre le niveau duquel le Sheikh va lui faire confiance et va renouveler aussi sa confiance. Vous (le Sheikh) lui donnez quelque chose dont il doit prendre soin : sa confiance et il doit la garder absolument intact telle que vous la lui avez donnée. C'est cela le sens de baya....

 

C'est ce qui s'est passé par exemple avec Sheikh Abdoul Khaliq Al-Ghoujdawani et un de ses mourides : Le Sheikh a  essayé de lui faire faire des tas de choses, comme un travail, mais le résultat était sans appel : il ratait tout. Il lui a donné des tas de travaux et à chaque fois rien ne fonctionnait. Il lui a finalement donné  un bétail (moutons) et lui a dit : « Va à la montagne, nourris les, et rentre le soir. » Le mouride a donc fait ce qui lui a été demandé  : il les a emmenés, nourris, est rentré le soir... et ainsi de suite... Jusqu'au jour où le ramadan est arrivé alors il a commencé à les égorger... Puis l'Eid, encore égorger... Puis le Hajj, de nouveau il les a égorgés... Muharram..., Ashura... de nouveau il en a égorgés.. Rajab, Shaban... finit : en un an, tous les moutons furent égorgés. Il n'y en avait plus aucun ! (rires de Sh.Hisham)

 

Il est venu auprès de son sheikh «O mon Sheikh, je suis au plus bas niveau qu'il m'ait été donné... Je suis au plus bas, le dernier des derniers». Sheikh lui dit : «Qu'as tu fait ?... A chaque fois tu n'as fait qu'égorgé... tu ne m'as jamais rien demandé... Vas t'en! Je ne veux pas te voir devant mois».  Muhammad, le mouride s'est alors mis à pleurer, ne sachant que faire...

 

Le Sheikh était donc dans sa mosquée, priant avec les mourides. Il a prié Isha, les gens ont fermé la mosquée... Le mouride se cachait derrière une colonne de la mosquée, dans l'ombre se disant à lui-même «J'affirme devant Allah que tu es le pire de toute l'humanité : tu as déçu ton Sheikh ! Et si je ne me dis pas la vérité à moi même,  que ma femme divorce de moi!» Voyez à quel point il était loyal et véridique dans ce qu'il se disait à lui même! Il n'avait aucun doute qu'il était le pire : si c'était le cas, que sa femme divorce alors de lui.

 

Le Sheikh est alors apparut en riant... et lui a dit «Viens, assis toi devant moi». Et à ce moment, un pigeon blanc est venu, puis d'autres sont apparus tout aussi blancs.  Il y en avait de plus en plus : 124 000 pigeons se tenaient là, devant lui. Et alors, un autre apparut au milieu : s'ils étaient apparu dans leur forme, le mouride serait tombé mort : car il ne pouvait porter la réalité de Sayyidina Muhammad et des prophètes. Dès que les pigeons sont apparus, la spiritualité du Prophète est apparut ainsi que celle des 124 000 prophètes. Alors le Prophète a dit "Donne lui sa confiance".

 

Grand-Sheikh a dit «Pas un seul khalifa ne peut prendre sa confiance sans la présence du Prophète et de Shah Naqshband car c'est sous son nom qu'est placée l'Ordre Naqshbandi. Pas un seul khalifa ne peut recevoir sa confiance si Shah Naqshband est présent... mais pas le Prophète : car alors elle est incomplète. Elle ne peut être véritablement donnée que dans le cas où le Prophète est là : et si Sayyidina Muhammad est présent, Shah Naqshband l'est aussi automatiquement. Alors, la confiance est complète et à ce moment là seulement ils donnent la baya !

 

Ils donnent la baya (au mouride) par son acceptation de la réalité de Sheikh Al-Ghoujdawani qui va le porter tout le chemin durant afin qu'il obtienne la confiance de Shah Naqshband et du Prophète. Ainsi, la présence des 124 000 prophètes et du Prophète, 124 000 awliyyas d'Allah dont 7007 Naqshbandis est obligatoire pour qu'au mouride puisse lui être donnée « la confiance », pour qu'il prenne sa baya. 

La baya n'est pas facile! Ce n'est pas « Donne la baya ou Prends la baya ». La baya est faîte de conditions. C'est pourquoi nous devons comprendre que pour celui qui prend la réalité de la baya c'est la réalité de la présence du Prophète Muhammad. Lorsque vous voulez étendre votre bras à votre Sheikh, et prendre la baya si le Prophète et Shah Naqshband ne sont pas présents... alors votre baya est incomplète. Il manque quelque chose...

 

Et Sheikh Al-Ghoujdawani a étendu son index – le doigt de Shahada – en présence du Prophète, de Shah Naqshband et des 124 000 prophètes et il a alors bougé son index d'avant en arrière en direction de son cœur pour ouvrir les six réalités : c'était comme de décoder des messages cryptés. Dès lors, le mouride s'est envolé et lorsqu'il atteignait le plafond avec sa tête, il redescendait... et montait, redescendait... il devenait de plus en plus léger.

 

Étant donné que Sheikh avait autorité d'habiller ses élèves, il a dit «Ya Khidr tu dis ameen et je fais la dua car je veux les habiller du vêtement de sainteté que je possède». A ce moment, toutes les âmes des prophètes sont apparues, ainsi que celle des Awliyyas qui ont précédé Shah Naqshbdand en partant d'Abu Bakr et Ali... Alors, Shah Naqshband a dit «Tous ceux qui viennent après Shah Naqshband sont apparus et ont été habillés du vêtement des naqshbandis et ouweyssiyun... » Ils ont été gratifiés d'un cadeau d'être ouweyssiyun.

 

Lorsqu'il  a un vide entre deux Sheikhs qui ne se sont pas rencontrés dans dunya, celui qui suit reçoit son lignage de la lignée Ouywessi : le vide est couvert par le pouvoir de l'âme comme s'ils s'étaient rencontrés, même s'ils ne l'ont pas été dans ce monde. On appelle ce moment ouwessiyun.

 

Les Awliyyas ont leur connexion spirituelle au Sheikh précédent lorsqu'il y a un vide entre eux. Tous ceux qui sont venus après Shah Naqshband qui a fait cette dua, ils reçoivent de l'Ordre Naqshband via un flux Ouywessi. Le mouride Naqshband qui était donc présent a reçu de Shah Naqshband via la connexion Ouywessi.

 

Une voix est venue disant qu'Allah a accepté cette dua et il est dit que la tarika va continuer, ne s'arrêtera pas, jusqu'au jour de l'arrivée de Mahdy as qui va la contrôler et la garder dans ses mains de celui qui sera à sa tête alors. Car toutes les tariqas seront dans la main du Mahdy lorsqu'il viendra. La tarika Naqshbandi garde ainsi son secret jusqu'à l'arrivée du Mahdi à qui il sera délivré.

 

Shah Naqshband dit que quiconque fait le mawlid en l'honneur du Prophète Muhammad dans une nuit importante, notamment dans le 15 de Muharram en souvenir de lui et prie sur le Prophète, et qu'il donne une seule datte en sadaka pour lui (Shah Naqshband) au mawlid et qu'il formule l'intention de quitter dunya : Shah Naqshband dit à cette personne : «Tu seras présent à mes côtés au jour du Jugement, auprès de la présence du Prophète Muhammad, et d'Allah.  Et une telle personne recevra toutes les connaissances desquelles j'ai été habillées moi-même».

 

Qu'Allah nous habille de la baraka et des bénédictions de Shah Naqshband.

 

Fatihah.

 

La vidéo : http://www.sufilive.com/What_is_really_taking_place_at_the_time_of_baya-1533.html



 
< Précédent   Suivant >